?

Oui, il y a bien une différence entre les deux

On entend souvent parler d’accordéonistes habitués à jouer sur des accordéons chromatiques qui se font fabriquer un accordéon chromatique à partir d’une caisse d’accordéon piano.  Quelles sont les raisons qui les portent à faire ce choix et quelle différence y a-t-il entre les deux options ?  Cet article tente de faire le point.

Le plus connu des accordéonistes qui ont fait ce choix reste sans doute Richard Galliano*.  Il s’est fait construire par la maison Victoria de Castelfidardo, un accordéon chromatique (avec moins de boutons) à partir d’une caisse d’accordéon piano.

Pourquoi?

Pour la sonorité.

En effet, un accordéon chromatique boutons sonnera toujours plus clair et donc avec plus d'harmoniques et plus staccato et détaché qu'un accordéon à clavier piano qui lui sonne plus sourd, rond et avec plus de légato. Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en considération mais je ne vais nommer que les plus importants.

Le son de nos accordéons est produit à l'intérieur de celui-ci. Il y a donc forcément des obstacles qui empêchent le son de sortir librement.

Il y a d'abord la peau à l'intérieure du sommier, celle qui fait obstacle au libre écoulement du son quand on pousse le soufflet. L'aviez-vous remarqué? Le son est plus sourd et plus faible en poussant le soufflet qu'en le tirant! C'est à cause de cette peau qui fait obstacle.

Ensuite, il y a les soupapes. Garnies d'un feutre, elles assourdissent le son. On a donc intérêt à les éloigner le plus possible de la table d'harmonie. Plus elles s'éloignent de la source donc, de la table d'harmonie quand on les actionne, moins elles ne gênent le libre écoulement du son des anches qui elles, se trouvent en arrière de cette table d'harmonie, à l'intérieur de l'accordéon. C'est le cas surtout des accordéons diatoniques mais aussi de vos accordéons chromatiques à boutons comparé aux accordéons pianos avec peu d'éloignement.

Faites l'expérience de parler à quelqu'un placé directement devant vous à 1 mètre. Demandez-lui de répéter sans cesse la même phrase en alternant un obstacle soit, en plaçant ses deux mains fermées à 4 centimètres devant sa bouche pour 2 secondes puis en les retirant pour 2 autres secondes et ainsi de suite. Vous entendrez une nette différence. Sourd, clair, etc...

Les claviers boutons sont moins profonds que les claviers pianos.

Touches piano vs touches bouton

Une touche de piano occupe toute la place du clavier en sa largeur tandis que dans l'espace qu'occupe une touche piano, on peut y placer 4 ou 5 boutons. C'est pour ça que les chromatiques ont plus de notes que les pianos. En plus, plus la touche est près du pivot (pivot = l'angle formé par les soupapes versus la touche) ou près de la grille, à l'intérieur de l'accordéon, plus il y aura de dégagement de la soupape d'où un son plus clair, clinquant, détaché, pistonnade, musette, etc. Vous l'aurez compris, les boutons sont plus près du pivot ou de la grille que les touches pianos qui elles, sont toujours au bord le plus éloigné du clavier d'où un son plus sourd, rond, légato, assourdi, etc. Donc, partant de ce principe, les touches noires du clavier piano sonneront-elles plus claires et riches puisqu'étant plus près du pivot, elles éloigneront plus la soupape? Non, ce n'est pas le cas car pour compenser, on a volontairement placées leurs soupapes vers l'intérieur, c'est-à-dire la rangée de soupapes plus près du clavier.

À l'inverse des touches, plus la soupape est éloignée du pivot (du clavier), plus elle sera dégagé de la table d'harmonie et donc offrant moins d'obstacle au son, elle sonnera clair, détaché, riche en harmoniques, etc... Donc, on place les soupapes des touches noires des claviers pianos dans la rangée plus près du clavier, au fond, près du pivot. On compense ainsi pour leur position favorable de touche près de la grille qui donnera à peu près le même dégagement de la soupape que les touches blanches.

Caisse d'accordéon Maugein

C'est cette qualité sonore de rondeur, légato que Richard Galliano apprécie puisqu'il affectionne de jouer du Jazz. Il s'est fait fabriquer un accordéon chromatique dans un boîtier piano.

D'autres parts, la caisse chromatique bouton est plus épaisse et plus éloignée du corps que la caisse piano qui elle, est, comme Sergio33 le mentionnait, plus près du corps. C'est vrai que la caisse piano arrache moins le dos que la caisse chromatique qui fait un effet de levier d'où un plus grand poids qui "tire" sur le dos. Tenez un poids éloigné de votre corps ou à bout de bras et vous résisterez moins longtemps que si vous le teniez près de votre corps. Mais cette épaisseur plus grande de la caisse des chromatiques boutons contribue aussi à sa sonorité plus claire, brillante, riche en harmoniques et détachée, etc...

Caisses d'accordéon chromatique Cavagnolo
En effet, plus les soupapes sont éloignées du clavier comme c'est le cas de vos accordéons chromatiques boutons, plus elles auront de dégagement d'où encore un facteur favorable à la sonorité clinquante, brillante, riche en harmoniques, staccato, détaché, etc. de vos chromatiques. Je dis "vos chromatiques" parce qu'ici au Québec, il n'y en a presque pas.

Finalement, il y a la grille. Véritable obstacle au libre écoulement du son. En France vous êtes gâtés avec vos grilles Maugein et Cavagnolo. Elles sont de véritables dentelles, presque pas de matos pour empêcher le son de sortir! Les accordéons Italiens ont presque toujours une grille fermée donc un son plus sourd et "enfermé".

Grille Cavagnolo

*Paradoxalement, Richard Galliano retire presque toujours la grille de son Victoria piano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HAUT